..."/>

Réitérant leur attachement au Président de la République : Les compagnons de lutte d’Étienne Tshisekedi mettent en garde le FCC

Les compagnons de lutte d’Etienne Tshisekedi Paul Kapita Shabangi et Protais Lumbu Maloba Ndiba

Les treize parlementaires auteurs de la lettre ouverte adressée le 1er  novembre 1980 au Président Mobutu sous le règne de celui-ci ont profité de la cérémonie de  la présentation officielle du livre : « Etienne Tshisekedi face à trois Présidents » publié par Richard Joseph Kazadi aux Editions Compodor, pour se prononcer vendredi dernier sur les enjeux politiques en RD Congo.

Dans une déclaration lue par Paul Kapita Shabangi, l’un des treize parlementaires,   ces compagnons de lutte d’Etienne Tshisekedi ont adressé une mise en garde au Front Commun pour le Congo(FCC), famille politique du Président sortant, Joseph Kabila, autorité morale.

« Nous  attirons l’attention du FCC sur le fait qu’il assumera seul la responsabilité, en cas d’un éventuel éclatement de ladite coalition et sur les conséquences de ces impénitents », a déclaré Paul Kapita Shabangi. Ce dernier avait à ses côtés,  Protais Lumbu Maloba Ndiba.  Mais la déclaration qu’il a lue a été signée, entre autres, par  Charles Dia Onken-A-Mbel, Gabriel Kyungu wa Kumwanza et  Symphorien Mbombo Lona Kumpanyi.
« Nous réitérons  notre indéfectible attachement à l’égard du président de la République et Chef de l’Etat et nous le rassurons de notre soutien en tout lieu et en toutes circonstances »,  ont –ils souligné dans leur déclaration.

Pas de Tshisekediste que les treize parlementaires

A en croire Paul Kapita Shabangi, depuis un certain temps, leur groupe constate plusieurs événements tendant à fragiliser le Président de la République, pourtant élu démocratiquement. Pour eux,  l’élection de Félix Tshisekedi est le produit du travail qu’ils ont abattu depuis des années. Parmi  les événements, Paul Kapita a cité les commentaires intempestifs faits par les membres de l’Assemblée nationale, à l’occasion des débats qui se sont déroulés dernièrement au Palais du Peuple en date du 7 juin 2019.

Il a également fait allusion à des déclarations tapageuses de la part des individus que les treize parlementaires considèrent comme « arrivistes », qui cherchent à se positionner en prévision de la composition du gouvernement en gestation. Ceci se caractérise, selon Paul Kapita Shabangi, par la naissance de regroupements politiques de circonstances, au contenu nul, sans base sociologique. Mais dont certains  se déclarent héritier d’Etienne Tshisekedi.

« S’agissant de cette ruée vers les postes qui se manifeste maintenant par  la constitution des regroupements sans base sociologique ni notoriété publique utilisant à outrance la stratégie de présentéisme médiatique, nous les mettons en garde contre cet acharnement à chercher à remplir les poches au détriment de la population », a martelé Paul Kapita Shabangi. Il a fait savoir que les treize parlementaires, feront tout ce qui est en leur pouvoir afin de bloquer les projets machiavéliques de ces impénitents.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?