..."/>

Retombées de la crise politique en RDC : La Belgique coupe sa coopération avec Kinshasa

Didier Reynders

Toute aide passera désormais par les organisations de la société civile

Didier Reynders  et Alexander De Croo, respectivement  Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement sont intervenus à huis-clos mercredi dernier  devant la Commission des Relations extérieures du Sénat belge en vue d’exposer la politique  de l’ancienne puissance coloniale à l’égard de la République démocratique du Congo.

Au terme de cette réunion, les deux ministres ont fait savoir qu’au regard du contexte politique actuel, la Belgique suspend momentanément sa coopération bilatérale avec la RDC.

Didier Reynders  et Alexander De Croo  rappellent que la Belgique est disposée à contribuer à l’organisation des élections équitables et transparentes. Mais un nouveau programme bilatéral de coopération avec les autorités congolaises ne pourra être conclu qu’après l’organisation d’élections crédibles, sur base des principes de bonne gouvernance, ont –ils souligné.

Par ailleurs, la  coopération avec les organisations non-gouvernementales sera planifiée.  A cet effet, Enabel, la nouvelle agence belge de développement, recevra la mission de soutenir des organisations de la société civile congolaise sur le plan des droits de l’homme et des libertés politiques. La Belgique demeure un partenaire engagé de la République démocratique du Congo.

Les ministres placeront la RDC sur l’agenda international européen, aussi pour demander de l’attention aux besoins humanitaires de la population qui s’élève à 25 millions d’euros.  Bruxelles va également se concerter avec les partenaires internationaux et les pays de la région pour plaider les causes du Congo.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?