..."/>

Rond-point Mandela : création d’un nouveau robot régulateur de la circulation

Tout automobiliste et piéton qui passent par le rond-point Mandela, situé au croisement des avenues Libération (ex-24 novembre) et boulevard du 30 juin  sont, depuis quelques jours seulement, frappés par  le système de signalisation réglant la circulation routière. Privé de signalisation depuis près de trois ans, ce rond-point est doté de  cette machine bourrée de composants  électroniques, munie de caméras  et panneaux solaires qui allège la tâche  à la police de circulation routière.

Mais ce qu’il faut retenir ici est que ce robot roulage intelligent, installé sur cet emplacement, est un peu différent des autres qu’on retrouve sur d’autres endroits, du point de vue amélioration. Le seul souci pour les usagers de cette artère reste dominé par la taille de celui-ci. C’est à dire qu’ailleurs, même si ces robots mesurent  2,50 m de hauteur et pèsent 250kg, ils sont d’abord surélevés par rapport aux bétons servant de socle.

Cela permet à ces machines d’être plus visibles surtout par les conducteurs de véhicules. Celui du rond-point Mandela est plus petit  et parfois il est difficile à apercevoir, ce qui inquiète la plupart des usagers,   qui souhaitent d’ailleurs que les responsables revoient la taille de celui-ci, pour favoriser une bonne régulation routière  sur cet axe très fréquenté.

Pour rappel, ce robot roulage intelligent est l’œuvre de l’ingénieure Thérèse Izay Kirongozi, une Congolaise de 44 ans, chef de ce projet et Directrice de Women’s  Technologies, qui avait conçu et fabriqué  à Kinshasa ces automates. Elle est le fruit de l’institut Supérieur des Techniques Appliquées(ISTA) depuis 1999. Il convient de signaler aussi qu’en dehors  de Kinshasa la capitale,  ces robots roulages se trouvent aussi  dans  la ville de Lubumbashi. L’inventeur  a toujours le projet de les installer à travers  tout le pays et aussi dans les pays africains.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?