..."/>

Ce samedi au stade Tata Raphaël : Renaissance du Congo joue son dernier match de la saison à la LINAFOOT

renaissance

La saison 2017-2018 à la Ligue nationale de football s’achève ce samedi 24 février après-midi au stade Tata Raphaël pour Renaissance du Congo. Le club vert, blanc, orange de la ville-province reçoit le Racing Club de Kinshasa pour le compte de la 16ème journée de la phase des groupes. En lever de rideau, Nord Sport de Matadi qui a demandé et obtenu une dérogation de l’organisation accordera son hospitalité à l’Academic club Rangers à Kinshasa.

Pour la première confrontation, il y a lieu de souligner que les Kinois joueront juste pour les formalités. Troisième au classement de la zone de développement occidental derrière le Daring Club Motema Pembe et l’Association sportive V. Club, l’équipe de l’entraîneur Guy-Roger Limolo  a déjà les deux pieds dans le play-off. Ce week-end, il sera question d’améliorer son capital-point  car, même si sa position dans la course ne sera pas modifiée en cas de victoire, le public attendra d’elle du beau spectacle.

Quant aux « Bana Fibo », les dés sont jetés. La cascade de forfaits qu’ils ont écopés cette saison les a rabattus à la queue du classement juste devant le Racing Club de Kinshasa et Nord Sport de Matadi, les derniers de la classe. Daouda Lopembe n’aura comme mission ce samedi que de soigner sa chute, avant de se tourner vers la préparation de la Coupe du Congo de football. Il aura néanmoins le mérité de n’avoir pas flanché dans la gestion de la troupe après le départ de François Guei sous des cieux plus cléments. Mais seulement trahi par l’administration calamiteuse des affaires du club.

L’invincible Motema Pembe

A rappeler que mercredi dernier au stade Tata Raphaël, le Daring club Motema Pembe s’est imposé sur l’Amicale sportive Dragons- Bilima grâce à un but de Daro Tshipamba. Les Immaculés ont, ainsi, bouclé la phase des groupes du championnat national avec 42 points et, surtout, sans la moindre défaite. Ils occupent la première place du classement devant V. Club, l’éternel rival, qui ne pourra plus les rattraper.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?