..."/>

Sénatoriales: virage décisif pour convaincre les députés provinciaux

????????????????????????????????????

Des échéances électorales sont prévues du 11 au 13 mars pour la campagne électorale et le 15 mars pour le vote dans les assemblées provinciales des 24 provinces, à l’exception de quelques territoires du Nord-Kivu et de Maï-Ndombe. Les élections dans les mêmes provinces vont être organisées le 27 mars, pendant que la campagne électorale pour les gouverneurs et vice-gouverneurs est fixé du 23 au 25 mars 2019!

C’est un virage décisif auquel s’engagent les candidats aux élections sénatoriales qui doivent affûter leurs armes pour convaincre les députés provinciaux afin de se faire élire. La campagne électorale pour arracher une place parmi les 180  sièges au sénat sera lancée le 11 mars prochain dans les 24 provinces du pays, à l’exception de quelques territoires du Nord-Kivu et de Yumbi dans le Maï-Ndombe. L’opération va se clôturer deux jours après, soit le 13 mars 2019.

Quant au vote proprement-dit, il interviendra le 15 mars 2019 dans les Assemblées provinciales où l’organe organisateur des élections, la CENI (Commission électorale nationale indépendante), va procéder, le même jour, au dépouillement et à la publication des résultats.

Concernant les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs, la campagne électorale est prévue du 23 au 25 mars 2019, alors que le scrutin au second tour sera organisé le 27 mars 2019 dans les mêmes Assemblées provinciales. Comme les sénatoriales, le dépouillement des bulletins  de vote et la publication des résultats interviendront le même jour pour les gouverneurs et leurs adjoints.

En ce qui concerne la centrale électorale, on signale que les préparatifs vont bon train. Les noms des candidats retenus pour la course au Sénat et aux gouvernorats des provinces ont e été affichés pour des éventuels correctifs de la part des candidats. Ainsi donc pour l’heure, les regards des Congolais sont tournés vers ces Assemblées, surtout que les députés provinciaux sont invités à faire des choix judicieux pour l’élection des Sénateurs et des gouverneurs des provinces pour les cinq prochaines années.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?