..."/>

Tanganyika : l’UNICEF vole au secours des déplacés du site d’Eliya près de Kalemie après un incendie

site de déplacés d'Eliya près de Kalemie

A la suite des affrontements communautaires sanglants qui ont opposé entre 2013 et 2018 des Bantous de l’ethnie Luba et des Twa (Pygmées), des dizaines de milliers de déplacés se sont retrouvés sur des sites autour de la ville de Kalemie, chef-lieu de la province du Tanganyika.
Cinq de ces sites de déplacés ont été touchés récemment par des incendies.

Il s’agit des sites d’Eliya, Kabembe, Kalunga, Kalenge et Kisalaba. Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), parmi ces sites non aménagés,  celui d’Eliya a subi les dégâts les plus importants, compte tenu de la proximité des abris en bâches entre eux. Les normes anti-incendie n’ont pas été  mises en place dans ces sites spontanés malgré la diffusion des messages de sensibilisation à la lutte anti-incendie. Le bilan provisoire établi par l’OIM indique que 226 abris en bâche ont été incendiés, sans aucune perte en vie humaine.

C’est ainsi que le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) vient d’apporter une assistance en articles ménagers essentiels aux déplacés du site d’Eliya, à 12 km de Kalemie sur la route qui mène à Bendera, qui ont été victimes récemment d’un vaste incendie. Selon le président du comité des déplacés du site d’Eliya, Emmanuel Mufwaume Mpalila, cette assistance a soulagé tant soit peu les sinistrés. Dans le cadre du projet RRMP (Réponse Rapide aux Mouvements des Populations), l’UNICEF est intervenu avec l’appui des fonds japonais pour soulager les victimes de ces incendies avec des articles ménagers essentiels : bâches, casseroles, assiettes, savons, bassins, bidons pliables, gobelets,….

Ces articles ménagers essentiels ont été distribués par les ONG IRC et AVSI qui travaillent en partenariat avec l’UNICEF.
A Kalemie, la saison sèche et les vents violents facilitent la propagation du feu dans les sites de déplacés qui ont fui les affrontements sanglants qui avaient opposés les Bantous aux Twa (Pygmées). Les incendies sont souvent causés par un feu de cuisson mal maitrisé. Selon le président du comité des déplacés du site d’Eliya, Emmanuel Mufwaume, ce site a été érigé en novembre 2018 par 722 ménages venus du territoire de Nyunzu, à 190 km de Kalemie, où ils ont fui des affrontements entre les Forces Armées de la RDC et des milices Twa.

A ce jour, le nombre de ménages au site d’Eliya s’élève à 1.171, regroupant plus de 7.000 personnes, Bantous et Twa.  Emmanuel Mufwaume a aussi indiqué que l’UNICEF et ses partenaires ont érigé une école en bâche de 8 salles de classe au site d’Eliya pour la formation des enfants des déplacés. Les enseignants sont recrutés parmi les déplacés. Les occupants de ce site souhaitent que le gouvernement de la RDC restaure totalement et définitivement la paix dans leurs milieux d’origine pour qu’ils y retournent.

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?