..."/>

Vice-président de la CENI : Norbert Basengezi rend le tablier

Norbert Basengezi CENI

Ce haut cadre du PPRD, qui croit avoir accompli sa mission, soutient avoir démissionné pour ne pas gêner à son parti politique afin de s’apprêter à trouver un remplaçant dans la prochaine configuration de la centrale électorale congolaise!

«Notre mandat est de 6 ans non-renouvelable. Après avoir accompli 3 ans et demi pour achever le mandat de mon prédécesseur au sein de la centrale électorale congolaise pour le compte de mon parti politique, je préféré rendre le tablier», a expliqué le vice-président de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), Norbert Basengezi Kantitima au cours d’une émission captée hier lundi 17 juin dans la soirée à Kinshasa.

Cadre au sein du PPRD (Parti Politique pour la Reconstruction et la Démocratie), Norbert Basengezi a succédé à son camarade André Mpungwe, qui était vice-président de la CENI, alors que  Feu Abbé Apollinaire Malumalu venait de prendre, pour la deuxième fois, la tête de cette institution d’appui à la démocratie en mars 2013. Il s’est aussi justifié qu’il n’a pas voulu gêner son parti politique afin qu’il s’apprêter à trouver un remplaçant dans la prochaine configuration de la CENI.

C’est juste après la mort de l’Abbé-président, qu’André Mpungwe a été rappelé par son parti et a quitté la CENI pour être remplacé par Norbert Basengezi, qui comme le défunt Abbé Apollinaire, revenait pour la deuxième fois au sien de cet organe électoral. Celui, qui a démissionné hier lundi au cours d’une assemblée plénière de son institution, a été aussi, à une certaine époque, membre du bureau de la fameuse CEI (Commission électorale indépendante).

Norbert Basengezi s’est ainsi justifié; «la fatigue entre ce mandat où nous n’épargnions aucun effort pour accomplir notre mission». A cet, il s’est appuyé sur l’article 14 de la loi organique de la CENI qui prévoit qu’on peut démissionner de son mandat. Il a eu à faire signe au président national de son parti politique, le PPRD, et il autant, par respect, au Président de la République de sa démission.

Norbert Basengezi ne s’est cependant prononcé sur ce que doivent faire les 12 autres membres de l’assemblée plénière de la CENI, en se contentant juste de dire que la démission est individuelle.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?