Type de recherche

Grâce à un partenariat entre l’Hôtel de ville de Kinshasa et Afrique digital SA: les actes d’enregistrement de l’état civil à l’heure de la numérisation

La Tempête des Tropiques POLITIQUE Province

Grâce à un partenariat entre l’Hôtel de ville de Kinshasa et Afrique digital SA: les actes d’enregistrement de l’état civil à l’heure de la numérisation

Partager


Par Thony Kambila

L’Hôtel de ville de Kinshasa a décidé de moderniser certains services de son administration. C’est le cas du service chargé de l’enregistrement de tous les actes de l’état civil de la population et de la sécurisation de base des données dans toutes les communes de la ville province de Kinshasa. Sur décision du Gouvernement provincial, ces actes seront désormais informatisés.

La cérémonie de lancement officiel de cette nouvelle technologie a eu lieu dernièrement dans la salle polyvalente de la maison communale de la Gombe, à Kinshasa, en présence du ministre provincial de la Décentralisation, Tourisme et aménagement intérieur, justice et affaires coutumières, Didier Tenge te Litho.

Cette modernisation est le fruit d’un partenariat signé entre l’Hôtel de ville de Kinshasa et la société ” Africa digital SA “. La cérémonie a également connu la présence du bourgmestre de la Gombe Fabrice Ngoyi Kazadi, et Mme Anne Mbuguje, directrice général de ladite société.

Contribuer à la mobilisation des recettes de la ville

Selon le ministre provincial Didier Tenge te Litho, ce partenariat signé sous la direction du Gouverneur de la ville, devra contribuer à la mobilisation des recettes de la ville et des Entités territoriales décentralisées (ETD), en mettant fin au coulage des recettes et en promouvant l’amélioration des conditions de travail de l’administration publique dans la célérité, gage d’une administration transparente et rapide.

Cette nouvelle technologie qui est la numérisation des actes de l’état civil devra aussi aider à se rassurer de la sécurisation de la base des données, en vue de débouter tous les autres intervenants tenant une administration parallèle sous les manguiers ou devant les maisons communales.

C’est la raison pour laquelle les agents administratifs de différentes communes de la capitale et autres participants ont été informés de la raison de ce changement du système. Car, l’ancien système était caractérisé par des difficultés telles que la non fiabilité des statistiques qui n’étaient ni connues ni disponibles.
Les agents des maisons communales ont été ainsi invités à s’adapter vite à la nouvelle technologie apportée par Africa digital SA et à collaborer positivement en vue de répondre aux vœux de l’autorité urbaine malgré les difficultés du début.

D’autres provinces du pays aussi concernées

Après Kinshasa, cet exercice va s’étendre à toutes les provinces de la RD Congo, a laissé entendre Mme Florence Leboehi, directeur des opérations Afrique centrale au sein de la société Africa digital SA. Elle a indiqué que la nouvelle technologie contribuera à la fiabilisation des documents des services publics comme ceux de l’état civil et population, et fournira les données statistiques sur la population par genre et âge, etc.

Cette nouvelle technologie, selon elle, permettra aussi aux Congolais de la diaspora de solliciter le service de l’état civil en ligne et de vérifier les identités de personnes à partir du système Infra rouge. Et l’impression des documents peut se réaliser en moins d’une minute.
Il sied de rappeler qu’après le lancement officiel à la maison communale de la Gombe, la délégation s’est également rendue à la commune de Kinshasa et Lingwala pour le même lancement.