Type de recherche

Coronavirus: les JO de Tokyo 2020 de plus en plus incertains à la date prévue

Athlétisme Internationale La Tempête des Tropiques SPORT

Coronavirus: les JO de Tokyo 2020 de plus en plus incertains à la date prévue

Partager

Les Japonais sont de plus en plus sceptiques sur l’intérêt de maintenir coûte que coûte les Jeux olympiques (JO) de Tokyo à la date prévue, le 24 juillet 2020. Cela, malgré les assurances, le 14 mars dernier, du Premier ministre japonais,Shinzo Abe, que Tokyo accueillerait les JO comme prévu.

Quant à la gouverneure de Tokyo, YurikoKoike, elle  a déclaré la semaine dernière qu’il était « impensable » d’annuler les Jeux de Tokyo. Dansun sondage auprès de 1.000 personnes publié hier lundi 16 mars par l’agence de presse japonaise Kyodo, 69,9% des personnes interrogées ont dit ne pas croire que Tokyo pourra accueillir comme prévu les JO.

Un autre sondage de la chaîne de télévision publique NHK réalisé du 6 au 9 mars 2020 a suggéré que 45% des Japonais sont désormais opposés au maintien des JO comme prévu, et 40% pour. « On ne peut pas sacrifier lavie de gens pour ça ».

« Même si le Japon parvient à surmonter cette crise, nous ne devrions pas recevoir de visiteurs du monde entier », estime ainsi KokiMiura, employé dans une société de services sur internet, croisé toujours hier lundi par l’AFP dans les rues de Tokyo. « Je pense qu’il serait préférable de laisser tomber », ajoute-t-il, suggérant un report, voire une annulation totale.

« On ne peut pas sacrifier la vie de gens pour ça ». « Personnellement, je pense qu’il serait préférable de reporter les Jeux d’un an, comme l’a suggéré le président (des Etats-Unis) Trump. Regardez la panique actuelle », lance aussi MasaoSugawara, un retraité interrogé par l’AFP. »Durant la guerre, je ne me suis jamais senti aussi inquiet », ajoute l’homme, reconnaissant cependant qu’un report serait « décevant ».

La décision finale revient au CIO

La décision finale revient cependant au Comité international olympique (CIO), qui compte suivre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).Le président du CIO, Thomas Bach, fera le point sur la situation aujourd’hui mardi 17 mars 2020, lors d’une conférence téléphonique avec les fédérations sportives internationales, ont confié le 15 mars dernier plusieurs sources concordantes à l’AFP.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *