..."/>

Suite à la suspension des activités en plénières au Parlement : Silence impeccable au Palais du Peuple

????????????????????????????????????

Un silence impeccable a été observé hier jeudi 19 mars dans l’enceinte du Palais du Peuple, siège du Parlement de la République, qui ressemble à un site déserté.
Seuls des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) commis à la sécurité de ce site et des agents de protocole ont été perçus en ce lieu par des observateurs, seulement 72 heures après la cérémonie d’ouverture officielle des travaux de la session parlementaire ordinaire de mars 2020.

Les députés nationaux, les sénateurs, les professionnels des médias accrédités et les visiteurs intéressés par les activités parlementaires n’ont pas pu mettre leurs pieds, comme à l’accoutumée, au Palais du Peuple. Ce climat de morosité est le fait de la mesure de suspension, jusqu’au 5 avril prochain, des activités en séances plénières dans les deux chambres du Parlement de la République, l’Assemblée Nationale et le Sénat, mesure prise conjointement la veille par les Bureaux de ces deux institutions législatives.

En effet, le rapporteur du Bureau de l’Assemblée Nationale, Musau Kalombo Célestin, a précisé que cette décision a été prise à l’issue d’une  concertation entre les deux Bureaux, en vue de prévenir la propagation de l’épidémie de Coronavirus dans la ville de Kinshasa.

« Seuls les membres des Bureaux et des commissions vont  travailler en cas d’extrême urgence dans le respect strict des normes d’hygiène, pour faire rapport aux Assemblées Plénières au moment opportun », a expliqué le rapporteur.
La veille de l’annonce de cette décision, le Dr Jean-Jacques Muyembe, directeur général de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) a tenu une séance académique avec l’ensemble des députés et sénateurs, pour les tenir informés du danger que représente le Coronavirus et leur demander de ne pas se laisser distraire par la désinformation.

Quelques jours auparavant, le ministre de la Santé Publique, le Dr Eteni Longondo, avait expédié une correspondance à la présidence du Bureau de l’Assemblée Nationale pour lui demander de prendre des mesures visant à protéger les participants à la cérémonie d’ouverture officielle de la session parlementaire ordinaire de mars 2020.

Le ministre a recommandé la non participation à cette séance de toute personne (député ou invité) ayant séjourné dans un pays épidémique y compris toute personne se reconnaissant être en contact avec un cas suspect de Coronavirus.
Le ministre a également recommandé la restriction de l’accès à la cérémonie aux personnels essentiels, ainsi que le respect strict des mesures d’hygiène dans l’enceinte du Palais du Peuple, siège du Parlement.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?